lundi 21 mars 2016

Les malentendus.


Bonjour les Ami(e)s.

Aujourd'hui j'ai envie de réfléchir sur les malentendus : ces trucs méchants qui mettent en péril vos amitiés (au moins sur facebook...), ces petites (ou grandes) incompréhensions dont vous êtes tôt ou tard victimes ou déclencheurs, indépendamment de votre niveau d’études, érudition et caractère.
Il y en a de tout les types et ça se produit toujours avec la complicité des paroles : à vrai dire, ce sont elles les véritables coupables !
Bon, Dave Gahan exagérait peut-être un petit peu quand il disait que les mots ne font que blesser mais son éloge en musique du silence (quel superbe paradoxe...) reste quand même absolument partageable et jouissif.

Oui, parfois -voire souvent- il faudrait juste apprendre à se taire.
Mais le problème est là : quand on dit une bêtise qui se transforme en malentendu, très rarement on se rend compte de ce se que nos propos vont déclencher.
La suite devient donc très importante : apprendre à s'excuser si on a blessé quelqu'un et s'expliquer, échanger, casser le mur créé avec le malentendu.

Voici un exemple en sauce humoristique (presque decameronienne) qui pourrait vraiment dégénérer mais dont la chute remet heureusement les choses à plat :

malentendus 1

malentendus 2

malentendus 3




malentendus 4



Et oui, même une considération à la base très pure peut se transformer en malentendu virulent...
Personne est à l'abri du coup, comme quand on lit une BD, Enjoy the silence.

Maintenant, chers Lecteurs, je vous laisse à un autre argument qui m’intéresse et qui est fortement lié à la création de malentendus : la question du point de vu dans la narration.

Place donc au cinquième épisode de la BD :


Épisode 5


Relire l'histoire du début (cliquer ICI).
Relire l’épisode précédent (cliquer ICI).


chasseur 1.17

chasseur 1.18

chasseur 1.19

chasseur 1.20

à suivre...
Lire l'épisode suivant (CLIQUER ICI).


À la prochaine, mes Chères et Chers,










lundi 7 mars 2016

Une recette pour les CREPES.


Recette pour faire des crëpes à la maison.

Pour deux personnes.

Ingrédients :

500 ml de lait écrémé ;
un pot de miel bio ;
une cuillère à sucre de lard ;
deux tranches généreuses de couenne de lapin ;
restes de fromages de l'année ;
un demi kilo de têtes de morue marinées au soleil pendant 15 jours.

Mélangez tous les ingrédients dans le chaudron que vous avez dans votre cave mais avant pensez à préchauffer ledit chaudron au feu de crottin de chèvre.
Laissez consommer le mélange pendant 4 heures ; roulez la pâte épaisse ainsi obtenue sous les aisselles et servez bien bien chaud.

Et voici le résultat, votre chef d’œuvre :

recette 1



Vraiment dégueulasse, n'est-ce pas ? Je sais, merci.
Mais... Attendez, je me suis trompé : ça, c'était la recette pour les crëpes, spécialité d'un Pays d'Europe de l'Est dont je ne me souviens plus le nom, universellement connu pour les doubitchoux et le kloug.

Pardonnez-moi.
Venons maintenant à la

Vraie recette pour faire des crêpes.

(je sais, c'est facile mais pour les nuls en cuisine comme moi ou pour des jeunes gens qui essayent pour la première fois, c'est bien d'avoir une lumière qui trace le chemin dans les ténèbres).

Pour deux personnes (qui mangent beaucoup).

Ingrédients :

250g de farine ;
500ml de lait ;
40g de beurre ;
3 œufs ;
un peu de sel.

Faites d'abord fondre le beurre et laissez-le de coté pour l'instant. Dans un bol, mélangez tous les autres ingrédients et rajoutez le beurre encore liquide.
Fouettez bien le tout (ça vous plait, ça, hein ? 50 shades vous a donné envie d’expérimenter des choses inimaginables pour vous auparavant... Ah, les coquins !) jusqu'à obtenir une pâte à la texture assez liquide mais sans grumeaux.
Maintenant mettez votre poêle antiadhérente sur le feu après en avoir beurré le fond. Remplissez une louche de pâte et versez-la dans la poêle. Laissez cuire quelque minute seulement les deux cotés de la crêpe et quand elle commence à dorer, sortez-la de la poêle et garnissez-la avec ce que vous préférez.
Dégustez et répétez l’opération à partir de l'étape... Ah non, désolé : j'ai pas numéroté les étapes...

REWIND ◄◄

Dégustez et répétez l’opération jusqu'à gratter le fond du bol, ce qui signifie que vous aurez terminé votre pâte.
Félicitation !

Des amis (des Français vrais, hein? Pas des ritals qui font de la cuisine française...) m'ont conseillé de rajouter de la bière au mélange ou de carrément remplacer le lait avec la bière pour obtenir une pâte plus légère.
Amusez-vous donc à jouer aux petits alchimistes culinaires : ce jeu est toléré, voire apprécié, même dans le Monde des grandes personnes !


Et maintenant, le ventre bien rempli, place au quatrième épisode de la BD :

Épisode 4


Relire l'histoire du début (cliquer ICI)
Relire l’épisode précédent (cliquer ICI).


chasseur 13

chasseur 14

chasseur 15

chasseur 16

à suivre...
Lire l'épisode suivant (CLIQUER ICI).


À la prochaine, my Dear Ones,





Etchebest.